Le programme Erasmus+ soutient la mobilité européenne des jeunes en dehors du cadre scolaire. Ce que l’on appelle plus communément l’éducation non formelle. Les échanges de jeunes sont un des principaux piliers du volet Jeunesse du programme européen Erasmus+, favorisant la rencontre de jeunes de 13 à 30 ans de différents pays et l’apprentissage de la citoyenneté européennes. En 2018, 110 000 jeunes européens ont participé à des projets d’échanges en Europe. Près de 35,5% étaient des jeunes avec moins d’opportunités.

Associations, collectivités territoriales, organismes à but non lucratif, donnez une dimension européenne à vos actions et faites bouger vos jeunes !

Un échange de jeunes c’est quoi ?

Les échanges offrent à des groupes de jeunes de différents pays, l’occasion de se rencontrer et d’apprendre à mieux se connaître, autour d’un programme d’activités commun. Ces rencontres durent de 1 à 3 semaines. Elles ont une visée éducative et nécessitent une implication des jeunes à toutes les étapes du projet. Lors d’un échange, les jeunes organisent une série d’activités (ex. ateliers, débats, activités de plein air, … etc) autour d’un thème d’intérêt commun. Le projet peut aborder des domaines très divers : lutte contre les exclusions, le racisme et la xénophobie, art et culture, environnement, protection du patrimoine et environnement, médias et information des jeunes, santé, sport… La rencontre peut se dérouler en France ou dans le pays d’une des organismes partenaires du projet (l’Union européenne et ses voisins).

Il s’agit souvent d’une première expérience de mobilité et de citoyenneté européenne

Ces rencontres permettent de toucher les plus jeunes, qui, dès 13 ans, peuvent vivre, en dehors de l’école, une première expérience de mobilité et de citoyenneté européenne. Pour ceux qui ont difficilement accès à la mobilité, cette expérience inclusive s’est souvent révélée très enrichissante voire déterminante dans leur parcours éducatif et social (confiance en soi, découverte d’une ou des langues étrangères, rencontres avec des jeunes d’autres cultures, goût du voyage…). Les jeunes sont responsabilisés et peuvent s’impliquer dans toutes les étapes du projet et ce dès la préparation du programme en décidant des ingrédients de la rencontre (lieu, pays, thèmes…). Cette expérience d’apprentissage, valorisée par le certificat Youthpass, pourra les amener à s’engager, par la suite, dans d’autres projets européens.

Et pour les organismes…

De nombreuses organisations ou collectivités inscrivent cet échange Erasmus+ dans la stratégie de leur structure ce qui permet de dynamiser leurs partenariats et de pérenniser l’action. Le programme devient ainsi un « outil au service de leurs missions », « enrichit leurs pratiques », et diversifie les enjeux locaux, régionaux, nationaux notamment pour les collectivités impliquées. Pour les encadrants et les animateurs des rencontres, c’est une opportunité enrichissante de travailler en équipe internationale.

Quelques pistes pour trouver votre partenaire européen idéal Erasmus+

L’agence n’organise pas de projet mais y apporte un soutien financier (transport, frais d’activité et d’organisation). On ne s’inscrit pas à une rencontre mais voici quelques pistes pour trouver des partenaires européens.

Bien entendu, il faudra construire le programme et le projet avec votre/vos partenaire(s) européens avant de déposer le dossier.

Des témoignages pour s’inspirer…

« J’ai beaucoup aimé la façon collective d’apprendre. On peut se comprendre sans parler la même langue. »  Témoignage d’Ahmad, jeune réfugié, sur l’échange de jeunes porté par « Le Diwan des 1000 et 1 mondes » à Poitiers.

« C’était mon premier projet Erasmus+ et c’était beaucoup mieux que ce que j’avais imaginé. Je rentre chez moi avec beaucoup di’nspiration ». Voir le film de l’échange de jeunes « Young people create their future ».

« La première mobilité qui m’a été proposée était une rencontre de groupe de jeunes à Sibiu (en Roumanie) sur le thème des droits. J’ai donc décidé de me laisser tenter par cette aventure qui me semblait plutôt enrichissante intellectuellement. Mes soucis physiques, qui aux premiers abords pourraient être un souci pour certains, n’ont causé aucune barrière, bien au contraire. » Témoignage de Jonathan jeune participant en situation de handicap

Découvrez d’autres exemples d’échanges financés par Erasmus+ sur ce site.

Intéressés ?

Vous pouvez consulter la rubrique spécifique dédiée à l’action clé 1 du programme sur le site internet Erasmus+

L’appel à propositions Erasmus+ 2020 est ouvert. Les prochaines dates limites de dépôt des dossiers de demande de financement auprès de l’agence : 30 avril, 1er octobre.

Les dossiers de demande de financement peuvent être déposés par une organisation à but non lucratif, une association, un groupe de jeunes informel, une collectivité locale, un organisme public au niveau régional ou national, une entreprise de l’économie sociale et solidaire, etc.

Toutes les informations sur l’appel à propositions Erasmus+ Jeunesse et les modalités de candidature sont sur ce site internet.

X