C’est avec joie que nos ados français ont accueilli leurs homologues des villes jumelles le 23 août au soir pour une semaine de partage.

Après un pot de l’amitié offert par la municipalité les jeunes sont répartis dans les familles françaises pour deux nuits.

 

Samedi après une journée à Saint-Pardoux où ils ont fait de l’accrobranche et se sont baignés nous avons pris en commun le dîner.

Dimanche, départ pour La Bourboule, où ils resteront jusqu’au vendredi, jour de retour. Ce fut une semaine bien remplie autant sur le plan ludique, sportif, culturel, qu’historique.

 

En effet en plus de l’ascension du Puy de Sancy et du Puy de Dôme, les journées ensoleillées ont permi aux jeunes de faire de la luge d’été, de se baigner dans le lac de Chambon, de visiter le Château de Murol, le plateau de Gergovie, une fabrique de Saint-Nectaire dans une ferme avec le site troglodyte où sont affinés les fromages et le volcan de Lemptégy.

Ils furent accueillis à Chamalière par la Présidente de la Maison de l’Europe d’Auvergne qui leur a rappelé l’importance des jumelages et de l’Union Européenne, à la suite de quoi ils ont eu le soir un débat sur : <<La libre circulation des personnes en Europe ou le rétablissement des frontières>>.

Du fait de leur passage à Clermont-Ferrand la visite du site : L’Aventure Michelin s’imposait, ce qui a ravi autant les jeunes que les animateurs.

Le séjour fut ponctué par une sortie patinoire pour les uns et bowling pour les autres, et différentes activités ludiques proposées par l’animateur français.

 

Le vendredi matin c’est avec un pincement au cœur et les yeux larmoyants que tout ce petit monde se quitte avec la promesse de rester en relation via les réseaux sociaux et internet.

 

Il nous reste à souhaiter une bonne rentrée scolaire à tous et bonne chance aux examens.

 

Le Président du comité de jumelage remercie la municipalité pour son soutien logistique, Michèle membre du conseil d’administration du comité de jumelage et Flavien animateur du séjour. Un grand merci pour les familles qui ont accueilli et hébergé les jeunes avant leur départ pour La Bourboule. 

Dans les remerciements je n’oublie pas l’OFAJ pour son aide financière qui permet de pouvoir réaliser les échanges entre jeunes et l’organisation des différentes manifestationsÀ savoir que sans l’aide financière de l’OFAJ nous ne pourrions continuer ces échanges.

X