Alain Rousset, Président de la Région Nouvelle-Aquitaine et Jean-Pierre Raynaud, Vice-président en charge de l’Agriculture, ont conduit les 18-20 février une délégation du Conseil régional en Emilie-Romagne. A cette occasion, le président de région a signé le renouvellement du protocole de coopération avec son homologue Stefano Bonaccini, Président de la Région Emilie-Romagne.

 

Au-delà de ce moment institutionnel, les rencontres entre les élus des deux Régions ont permis de relancer leur coopération en matière de recherche et d’innovation, avec une volonté partagée d’accentuer les relations entre les universités, dont une première rencontre est planifiée à l’automne afin de développer des coopérations et des projets européens dans des domaines tels que le changement climatique, l’intelligence artificielle, les matériaux, la santé à travers les recherches sur le cancer, ou les sciences humaines. Cette volonté politique est partagée par l’Université de Bologne, dont Alain Rousset a rencontré le vice-recteur lors de ce déplacement. Alain Rousset a également insisté sur la nécessité d’associer les start-ups et les étudiants à ces échanges inter-universités.

 

Autre point commun entre les deux Régions, l’industrie agro-alimentaire. Comme la Nouvelle-Aquitaine, l’Emilie-Romagne est une terre de production sous indication géographique, comme le vinaigre balsamique ou le parmesan, dont la délégation néo-aquitaine a visité des sites de production. L’Emilie-Romagne est également, à l’image de la Nouvelle-Aquitaine, très engagée dans la conversion à l’agriculture biologique. Les deux régions ont réaffirmé leur volonté de coopérer dans la recherche en matière de sécurité alimentaire, thématique sur laquelle est très impliquée l’Emilie-Romagne, l’agence européenne étant située à Parme. Alain Rousset a particulièrement marqué sa volonté d’accompagner la sortie des pesticides.

 

Par ailleurs, ce déplacement a été l’occasion de visiter le village de Pieve di Cento, partiellement détruit lors des tremblements de terre de 2012 qui ont frappé l’Emilie-Romagne. La Région a notamment participé financièrement à la restauration du théatre Zeppeli en accordant une aide de 100 000 € en solidarité avec sa Région partenaire.

Enfin, Alain Rousset a effectué ce déplacement avec la volonté de proposer de porter au niveau européen avec sa Région partenaire d’Emilie-Romagne une position politique visant à donner un statut européen aux entreprises de taille intermédiaire (ETI). Suite à son déplacement à Bruxelles avec le Club des ETI en décembre 2018, le président s’est engagé à conduire ce lobbying avec ses partenaires de Hesse et d’Emilie-Romagne. Ces entreprises sont au nombre de 450 environ dans chacune des deux Régions.

X