En raison de la crise sanitaire l’échange annuel avec les allemands de Burgoberbach n’a pas pu avoir lieu. Bien sur chacun s’était résolu à cette situation, en attendant des jours meilleurs.

Mardi 19, une terrible nouvelle nous parvenait : Bergitta PFEIFFER, qui avait longtemps présidé le comité allemand jusqu’en 2018 décédait subitement. Impossible qu’une délégation se rende en Allemagne à ses obsèques. C’est par messagerie qu’élus, membres du comité de jumelage et amis ont pu partager la douleur de la famille PFEIFFER. Cependant, un comité restreint s’est rendu sur l’espace d’amitié Bujaleuf/Burgoberbach, à la même heure que la cérémonie à Burgoberbach, pour s’y recueillir et y déposer des fleurs, où Michel Paquet prononçait ces quelques mots, puis Zouzou jouait de l’orgue :

« Attends, je vais demander à Bergitta ». Des années et des années de jumelage, bientôt 30 ans. Combien de fois notre barrage de la langue a été solutionné par l’excellent français de Bergitta. Avec elle tout devenait simple, avec elle nous étions partout chez nous. Nous avions simplement remplacé notre verre de vin par un verre de bière, et l’amitié restait intacte. Elle était curieuse de découvrir nos qualités et nos défauts et elle était ouverte pour nous montrer les siens. Nous nous sentions bien à ses cotés. Toujours positiver. C’était sa raison de vivre.

Autour de Bergitta, Présidente du comité, la famille PFEIFFER n’a jamais manqué une seule initiative autour de l’amitié entre nos deux communes, ses habitants. Que ce soit en Allemagne ou en France, l’organisation des festivités, des rencontres officielles, elle ne laissait rien au hasard. En privé, nous étions chez elle comme chez nous. On dit que l’on ne choisit pas sa famille, pourtant pour nous tous, on considérait qu’elle faisait partie de la notre. Ses filles Katja et Steffi ont pris avec sérieux et efficacité, la suite, la relève du comité. Mais combien, elle va nous manquer à tous.

Déjà en 2004, quelques jours après le weekend de l’ascension, nous étions meurtris par le décès de Klaus son mari. Bergitta est restée à son poste de Présidente, elle a contribué à écrire les plus belles pages de nos échanges annuels dits : Officiels, mais aussi des rencontres plus intimes autour de séjours à Bujaleuf ou bien de réceptions chez elle en Allemagne.

Aujourd’hui, c’est une immense tristesse, un immense chagrin qui nous envahi toutes et tous. Une page de l’histoire du jumelage se tourne. En sa mémoire, nous nous recueillons sur cet espace qu’elle a foulé, qu’elle a inauguré avec nous en 2016. Ici, où elle a aimé partager notre amitié, confronter nos traditions, toujours dans un esprit bienveillant. Bergitta venait d’avoir 61 ans en mars dernier.

Nous pensons à ses filles Katja et Steffi, à sa famille, à ses amis.

Les membres du conseil municipal, les membres du comité de jumelage, ses amis, leur présentent leur condoléances les plus sincères et attristées.

X