Depuis début janvier, nous avons le plaisir d’accueillir Marylou MAGNE comme volontaire en Service civique pour une durée de 6 mois. Nous vous proposons de faire plus ample connaissance avec elle.

  • Présente-toi en quelque mots

Je m’appelle Marylou, j’ai 21 ans et je suis la nouvelle volontaire en service civique pour une mission de 6 mois. Je suis actuellement en master 1 Langues Etrangères Appliquées Management Interculturel à la faculté de Lettres et Sciences Humaines de Limoges dans lequel je pratique l’anglais et l’espagnol.

  • Pourquoi avoir choisi de faire un service civique ?

Dans le cadre de ma formation, pour le deuxième semestre, j’avais l’opportunité de faire un stage ou exceptionnellement un service civique compte tenu de la situation actuelle. Dès que j’ai pris connaissance de cette possibilité, j’ai cherché sur le site du Service civique des missions susceptibles de correspondre à mon parcours et mes envies. Je connaissais seulement quelques objectifs du Service civique, à savoir : développer un esprit volontaire, la solidarité et le fait que ce dispositif permette d’aider les jeunes à se professionnaliser et à se rendre utile. Tous ces éléments ont orienté mon choix.

  • Qu’est-ce qui a favorisé ton choix pour l’ACJNA ?

 L’international est un domaine qui m’attire donc quand j’ai vu l’annonce de l’association pour devenir jeune ambassadrice, j’ai saisi l’opportunité. Je ne connaissais pas l’ACJNA avant cette recherche mais les missions m’ont intéressée et ont attisé ma curiosité.

  • Quel était ton rapport envers les jumelages avant cette expérience?

Je connaissais le sens général, commun du terme jumelages mais je n’avais jamais interagi avec des comités de jumelages et je ne connaissais pas leur réel enjeu envers les communes.

  • Quel est ton rôle au sein de l’association?

Mon rôle est de promouvoir les jumelages au sein de la Nouvelle Aquitaine auprès des jeunes. Je devrais concevoir et proposer des activités et animations pour favoriser le lien entre les acteurs des communes jumelées ainsi que moderniser la perception du jumelage.

  • Quel est ton ressenti en ce début de mission?

Il s’agit de ma première semaine au sein de l’association et j’apprends peu à peu son fonctionnement. A travers mes recherches et les témoignages des membres de l’équipe, j’appréhende de mieux en mieux le concept de jumelages et le rôle de l’ACJNA. L’accueil et l’ambiance chaleureux m’ont permis de me sentir à l’aise rapidement.

Portrait chinois européen…

Si j’étais :

  • un mot, je serais “ échanges”. Ce mot peut représenter différentes visions de la vie. L’échange est essentiel pour communiquer avec les autres et partager des moments ensemble. Mais aussi, j’entends par ce mot le fait de partager des valeurs, des connaissances, une culture afin de s’enrichir.
  • un programme de mobilité, je serais le Corps européen de solidarité (CES) qui permet aux jeunes de 18 à 30 ans d’effectuer des stages, des emplois, du volontariat à l’étranger ou des projets de solidarité locaux grâce à des subventions. Je ne suis jamais partie étudier à l’étranger mais faire un stage à l’étranger grâce à ce programme pourrait m’intéresser.
  • un pays, je serais l’Espagne. Depuis mon enfance, avec ma famille, nous avons souvent privilégié cette destination pour partir en vacances l’été. J’ai ainsi pu découvrir une culture et des paysages auxquels j’ai pu me familiariser et apprécier. Ces découvertes m’ont permis d’appréhender la  langue que je pratique couramment maintenant dans le cadre de mes études.
  • une valeur de l’UE, je serais l’égalité. Pour moi, il s’agit d’une valeur primordiale dans n’importe quel milieu qu’il soit privé ou professionnel. Tout être humain doit se sentir égal face à ses droits et ses devoirs. Par égalité, j’entends aussi de ne pas exclure des minorités ou de laisser place à la discrimination. Les différences ne devraient pas être source de rejet.
  • un drapeau , je serais celui de Chypre; chaque drapeau a sa signification et celui-ci m’a le plus interpelé. Il est différent des autres, il est composé d’un fond blanc et d’un rameau d’olivier qui représentent la paix et la sérénité, valeurs qui devraient influencer tous les pays.
  • un monument européen, je serais l’Alhambra à Grenade, en Espagne. Ce monument est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO et j’ai eu l’opportunité de le visiter une fois avec ma famille et j’en garde un souvenir d’un moment magique.
  • une capitale, je serais Paris. Etant française, je reste “chauvine”, mais j’ai choisi cette ville pour sa renommée, son symbole du romantisme à travers le monde, sa beauté culturelle et sa gastronomie qui est la vitrine du reste du pays.
  • un mode de vie, je serais celui des danois. Le pays est réputé pour diffuser le bonheur à ses habitants. De plus, j’ai découvert récemment le concept du hygge qui consiste à favoriser un accueil et une atmosphère chaleureux lors des moments de rencontres, favoriser le confort et le bien-être. Ce mode de vie me parait parfait pour se sentir à l’aise avec les autres et s’ouvrir plus facilement.

 

 

X