L’Association des Communes Jumelées de Nouvelle-Aquitaine (ACJNA) cherche constamment à améliorer sa communication pour promouvoir les jumelages de la région. À cette fin, l’ACJNA lance la rubrique « Un mois, un jumelage » dans le but de donner de la visibilité, chaque mois, à un jumelage de Nouvelle-Aquitaine. Un article sera ainsi publié mensuellement sur le site Internet de l’ACJNA ainsi que sur ses réseaux sociaux et newsletters. Ce mois-ci nouveau rendez-vous avec le jumelage de FEYTIAT (87).


Feytiat a été la première commune de Haute-Vienne à se jumeler avec une ville allemande en 1980. Leun est une petite ville de 6 000 habitants située dans le Land de Hesse à 70 km au Nord de Francfort. Il fallait être motivé pour se lancer dans cette aventure ! Être motivé pour parcourir les 1 021 km qui séparent les 2 villes. Être motivé pour ce voyage de plusieurs heures en car. 

Et ça a marché ! Dès le début, des cars entiers se sont déplacés d’un pays à l’autre. Les nombreuses archives témoignent des échanges intensifs entre les habitants des 2 villes. Des listes de participants, des programmes d’accueil, des photos de tous ces moments de convivialité, des témoignages enthousiastes de jeunes élèves de primaire venus partager quelques jours de la vie de leurs petits camarades français. Tous ces documents témoignent de l’immense investissement, de l’énorme travail fourni par les initiateurs du jumelage.

Le jumelage, ce sont aussi des familles qui se sont engagées, qui sont allées à la rencontre d’autres familles, une plongée dans l’inconnu, bien souvent sans connaître la langue de l’autre. Mais cela n’a pas été une barrière. Des liens se sont créés, des amitiés sont nées. Le but du jumelage a été atteint : découvrir un pays, sa culture, son mode de vie au plus près de ses habitants.

Notre jumelage a 40 ans. Le temps a passé, le monde a changé, les liens se sont relâchés. Mais ils subsistent encore. Sous la forme de petits articles ayant pour thème l’actualité de la ville jumelle, publiés dans le bulletin municipal de chaque ville. Chaque année une petite délégation se déplace, tour à tour à Leun et à Feytiat.

Certes c’est peu par rapport aux  premières années… Mais notre volonté est de redonner du dynamisme à ce jumelage au passé si riche pour que tous les efforts accomplis par les pionniers n’aient pas été vains. Nous essayons de sensibiliser les jeunes par exemple par un repas à thème au restaurant scolaire de l’école primaire, par notre présence à des manifestations organisées par l’association de parents d’élèves. Avant la crise sanitaire nous avions le projet d’une exposition à la bibliothèque, d’une prise de contact avec le Conseil Municipal des Jeunes et avec des associations sportives….

Les échanges entre les populations par l’intermédiaire d’un jumelage est un moyen de connaître son voisin et de combattre les préjugés, de donner vie à l’Europe par des liens concrets entre ses habitants.

Es lebe die deutsch-französische Freundschaft !

  • Pouvez-vous raconter l’origine de votre jumelage ?

FEYTIAT / LEUN / ARENYS DE MUNT

Nous sommes en 1980. Les jumelages franco-allemands sont encore rares en Limousin. Le 5.09.1980, sous l’impulsion des deux pères fondateurs Jacques TAURISSON, Maire de Feytiat et Karl-Heinz STRASSHEIM, Bourgmestre de Leun, Feytiat signe le 1er jumelage de la Haute-Vienne avec une commune allemande. L’implication d’André PERIGORD et de Jean-Paul DENANOT a contribué à la création de notre jumelage avec cette commune de la Hesse.

Près de vingt ans plus tard, Feytiat se tourne vers le Sud et engage des relations avec l’Espagne. Le 4.04.1999, Jean-Paul DENANOT, Mairie de Feytiat et Josep MARIA VALLS I MACIA, Maire d’Arenys de Munt, en Catalogne, signent le serment de jumelage entre nos deux communes. André PERIGORD et Jean BROUSSE y participent pour une large part. Là encore, Feytiat se démarque, en étant la 1ère commune de la Haute-Vienne à avoir conclu un jumelage avec des villes de deux pays différents de l’Union Européenne.

 

  • Quelles étaient vos attentes vis-à-vis du Jumelage ? Ont-elles été concrétisées ?

Le concept du jumelage a été un acte politique fort de la part des élus de Feytiat qui, au-delà de participer à la réconciliation des peuples, ont souhaité associer leurs concitoyens à la construction européenne. Le but a été totalement atteint.

Durant toutes ces années, nous avons appris à nous connaître, à nous comprendre. Nos rencontres régulières, nos initiatives sportives, culturelles, nos diverses célébrations, ont œuvré pour le rapprochement des personnes. S’en est suivi un enrichissement mutuel et de véritables amitiés sont nées qui demeurent aujourd’hui intactes.

Nous pouvons tirer un bilan tout à fait exceptionnel de notre jumelage et du travail réalisé pour contribuer à l’émergence d’un monde meilleur.

 

  • Avez-vous des anecdotes de jumelages à partager ?

Nous ne pouvons passer sous silence le souvenir du premier déplacement de la délégation allemande à Oradour-sur-Glane. En mai 1981 et sur leur demande, 200 personnes se rendaient sur les lieux du village martyr. Plus tard, lors d’un discours officiel à Feytiat, Karl Heinz STRASSHEIM évoquera ce moment d’intense émotion et dira « pour beaucoup de gens, il était à peine imaginable d’envisager une amitié avec des allemands : Feytiat a fait tomber cet anathème en 1980 ».

Plus légèrement, nous nous souvenons de toutes ces années fastes où les amis allemands arrivaient en nombre avec plusieurs cars, transportant avec eux en grande quantité…leur bière !, largement partagée avec les feytiacois.

Sous le soleil de la Catalogne, nous avons partagé des paellas géantes et dansé la sardane. Nous évoquerons également la venue en 2015 d’une délégation de cyclistes qui ont relevé le pari fou de parcourir le trajet d’Arenys de Munt à Feytiat.

 

  • Selon vous, qu’apporte le jumelage à votre commune ?

Nos jumelages font partie intégrante de notre vie locale. Ils ont atteint leur maturité et entretiennent le cadre d’une véritable politique européenne de notre commune, axée sur le maintien des liens et surtout celui de la paix. Ils doivent s’inscrire dans la durée. Les années passant, la population qui s’est investie depuis le départ reste très attachée à la pérennité de nos relations.

  • Quels sont les prochains événements/actions organisés pour votre jumelage ?

2021 sera l’année de célébration des fêtes retour en terre Catalane de notre 20ème anniversaire de jumelage avec Arenys de Munt (reportée pour raison sanitaire). Ce doit être également l’année de célébration à Feytiat du 40ème anniversaire de jumelage avec Leun, suivi en 2022 du même évènement côté outre Rhin.

Sur le plan de nos actions, nous poursuivons notre travail en direction des jeunes. Par le biais des écoles ou à travers nos différentes associations ou structures communales de jeunesse, nous nous mobilisons pour les sensibiliser à participer à la belle aventure du jumelage, et leur transmettre les valeurs qu’il porte, pour qu’ils en soient les héritiers et qu’ils poursuivent le travail accompli par leurs ainés.

Le formulaire a été écrit conjointement par M. Bernard MARIAUX, Président du comité de jumelage, Mme Danielle BARRIERE, vice-présidente en charge de l’Espagne, et Mme Véronique LE GOFF, vice-présidente en charge de l’Allemagne. M. MARIAUX tient à exprimer ses remerciements à M. Gaston CHASSAIN, Maire de Feytiat, pour son implication et son soutien pour le comité de jumelage.

  • Contact : Comité de Jumelage de Feytiat

NOM Prénom : MARIAUX Bernard

Fonction : Président

Email : pocle87@gmail.com

X