L’AFCCRE met en place un groupe de travail sur les relations franco-portugaises

L’AFCCRE met en place un groupe de travail sur les relations franco-portugaises

Depuis le 1er janvier 2021, le Portugal assure la présidence du Conseil de l’Union européenne pour les six prochains mois, à la suite de l’Allemagne et avant la Slovénie.

La présidence donne une impulsion aux travaux législatifs du Conseil tout en maintenant la continuité du programme de l’Union européenne (UE) et en veillant au déroulement harmonieux du processus législatif et à une bonne coopération entre les États membres. Le programme de la présidence portugaise se concentre sur cinq grands domaines marqués par le contexte lié à la pandémie, le plan de relance européen, le budget à long terme de l’UE, la mise en œuvre du Pacte vert et les questions sociales. Ces priorités présentées par le Premier ministre Antonio COSTA sont les suivantes :

• renforcer la résilience de l’Europe ;

• promouvoir la confiance dans le modèle social européen ;

• promouvoir une relance durable ;

• accélérer une transition numérique équitable et inclusive ;

• réaffirmer le rôle de l’UE dans le monde, en veillant à ce qu’il soit fondé sur l’ouverture et le multilatéralisme.

Ainsi, parmi les dossiers et rendez-vous majeurs, figurent la mise en œuvre du Socle européen des droits sociaux et l’organisation d’un Sommet social de haut niveau qui devrait se tenir les 7 et 8 mai 2021 à Porto.

Lors de son Bureau tenu en visioconférence le 22 décembre 2020, l’AFCCRE a acté la création d’un groupe de travail consacré aux relations et coopérations des collectivités territoriales entre la France et le Portugal. Ce sont en effet près de 250 jumelages et partenariats locaux qui lient nos deux pays et constituent par conséquent un terreau important d’échanges et d’expérimentations dans toutes les sphères de l’action publique locale, mais aussi de contributions aux débats européens. Ce groupe de travail sera animé par Hermano SANCHES RUIVO, Adjoint à la Maire de Paris en charge de l’Europe.

Les travaux de ce groupe de travail s’inscrivent dans le contexte des présidences portugaise et française (1er semestre 2022) de l’Union européenne, mais aussi de la Saison France-Portugal qui se tiendra simultanément dans les deux pays entre mi-février et octobre 2022.

Le 22 janvier c’est la journée franco-allemande – visioconférence franco-allemande

Le 22 janvier c’est la journée franco-allemande – visioconférence franco-allemande

Communiqué et invitation de l’AFCCRE :

Le 22 janvier est chaque année l’occasion de célébrer l’amitié franco-allemande scellée par le Traité de l’Élysée du 22 janvier 1963. Cette journée a pour but de mettre en avant la coopération franco-allemande et d’inviter les acteurs de nos deux pays à se retrouver et à débattre autour de nos valeurs européennes. Les récents débats quant aux réponses de l’Union européenne face à la crise sanitaire, au dérèglement climatique et à l’Etat de droit montrent à cet égard combien la relation franco-allemande est importante.

C’est pourquoi l’AFCCRE et sa partenaire allemande du Rat der Gemeinden und Regionen Europas (RGRE) vous donnent rendez-vous, le 22 janvier 2021 pour une visio-conférence destinée à celles et ceux qui, dans nos deux pays, dans leurs collectivités et dans leurs associations, s’engagent pour faire vivre la relation franco-allemande.

Après cette année de disette pour nos échanges, nous savons que vous avez gardé le contact à distance avec vos partenaires et que vous avez hâte de vous retrouver autour de nouveaux projets. Dans cette perspective, nous avons le plaisir de vous convier à cette session franco-allemande qui, nous l’espérons, vous permettra de repartir sur de bonnes base en 2021.

Ce temps de travail est organisé à l’initiative du groupe de travail France-Allemagne commun à nos deux Associations, dont la coprésidence française vient d’être renouvelée avec Mme Julia DUMAY, Adjointe à la Maire de Strasbourg, qui siège désormais aux côtés de son homologue allemand M. Andreas WOLTER, Premier Maire-Adjoint de Cologne.

Les travaux porteront, en matinée, sur le thème « Innover dans les relations franco-allemandes : les nouveaux outils » avec la présentation d’une nouvelle plateforme web pour les jumelages Franco-allemands « jumelage.eu » et un tour d’horizon des nouveaux dispositifs de soutien aux échanges proposés par le Fonds citoyen Franco-allemand et l’Office Franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ)

L’après-midi sera consacrée au débat politique sur le thème « Surmonter les crises : quelles réponses en Europe » avec un échange de vues autour du plan de relance de l’Union européenne et une discussion sur l’Etat de Droit et les libertés fondamentale.

Un certain nombre d’acteurs et actrices de la relation franco-allemande ont été conviés à participer à ce rendez-vous parmi lesquelles Mme Sylvie GUILLAUME, et Mme Anne DEPARNAY-GRUNENBERG, membres de Parlement européen, Mme Christine MORO, Ambassadeur, Déléguée pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales, M. Benjamin KURC, Responsable du Fonds citoyen franco-allemand, Mme Anne TALLINEAU et M. Tobias BÜTOW, Secrétaires Généraux de l’OFAJ, Mme Adina REVOL, conseillère économique à la représentation en France de la Commission européenne.

Cette session est organisée avec le soutien du Fonds citoyen franco-allemand et de la Délégation pour l’Action Extérieure des Collectivités Territoriales (DAECT) du Ministère de l’Europe et des Affaires Etrangères.

Les travaux se dérouleront en français et en allemand (traduction simultanée), sur la plateforme Zoom avec accès sur inscription uniquement.

Vous trouverez, ci-contre le projet de programme détaillé de la visioconférence ainsi qu’un lien permettant de procéder à votre inscription. L’accès sera communiqué aux personnes inscrites quelques jours avant la visioconférence.

Nous vous invitons à transmettre cette invitation à vos partenaires allemands qui peuvent, s’ils le souhaitent, s’inscrire auprès du Rat der Gemeinden und Regionen Europas (RGRE).

Le projet de programme en français
Le projet de programme en allemand
Le bulletin de participation

 

Ouverture de l’appel à projets annuel « Jeunesse VII »

Ouverture de l’appel à projets annuel « Jeunesse VII »

Le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères a lancé l’appel à projets Jeunesse VII en soutien à la coopération décentralisée. Il est ouvert jusqu’au 10 mars 2021. 
 
 
 
Pour toute information, merci de contacter :
 

Marie RODRIGUEZ
Chargée de mission Jeunesse, DAECT
01 43 17 62 70│ marie.rodriguez@diplomatie.gouv.fr

 
Vous êtes une collectivité territoriale qui cherche à renforcer l’engagement et la mobilité des jeunes de son territoire ? Votre collectivité territoriale cherche à dynamiser ses jumelages et ses partenariats de coopération décentralisée ?

L’appel à projets « Jeunesse VII » vous est ouvert du 10 décembre 2020 au 10 mars 2021, par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, délégation pour l’action extérieure des collectivités territoriales. Le ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, France volontaires, l’Agence du Service Civique et la Fondation Schneider Electric sont partenaires de ce dispositif.

Cet appel à projets annuel vise à soutenir l’action des collectivités territoriales françaises (CTF) et de leurs homologues étrangères en faveur de la jeunesse, de son éducation, de son ouverture au monde et de son engagement dans le développement durable.

Depuis le déclenchement de la pandémie mondiale du COVID, les mobilités des jeunes se sont restreintes dans de nombreux pays, sans que leur volonté de s‘engager à l’international ne disparaisse. En revanche, le gouvernement français a décidé de renforcer l’engagement citoyen des jeunes, en particulier par le volontariat (comme en témoigne l’augmentation du nombre de services civiques). Dans ce contexte, le MEAE encourage les collectivités territoriales à étendre et renforcer les coopérations décentralisées qui se développent par et pour les jeunes.

Depuis l’année passée, le système des taux de cofinancement est simplifié et rehaussé. Ainsi, les cofinancements pourront aller jusqu’à 70 % pour les 19 pays prioritaires déterminés par le CICID, 50 % pour les autres pays éligible à l’aide publique au développement (APD) et 30 % pour les autres pays.

N’attendez plus pour candidater, consultez le règlement sur le site France Diplomatie ;

Participez également au webinaire du 3 février prochain pour en apprendre davantage sur les façons de « Coopérer pour la jeunesse en temps de COVID-19 ».

Offre de volontariat CES à partir du 12 avril 2021 (7 mois) – ACJNA

Offre de volontariat CES à partir du 12 avril 2021 (7 mois) – ACJNA

L’Association des Communes Jumelées de Nouvelle-Aquitaine est à la recherche d’un.e volontaire européen.ne pour une mission de volontariat dans le cadre du Corps européen de solidarité. L’offre est à pourvoir à compter du 12 avril 2021 et prendra fin le 15 octobre 2021 (7 mois).
 
Sa mission portera principalement sur la promotion de la mobilité et des jumelages auprès des jeunes, des communes jumelées et des comités de jumelage en Nouvelle-Aquitaine.
 
Veuillez trouver ci-joint la fiche de poste en version française et anglaise. L’offre est également accessible via le lien suivant : https://europa.eu/youth/solidarity/placement/24715_en
 
Je vous remercie de bien vouloir diffuser l’information auprès de vos communes partenaires et/ou homologues.
 
L’ACJNA se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.
 
 
N.B : les résultats de l’appel à projets n’ont pas encore été publiés, il est donc possible que le projet ne soit pas retenu. Nous préférons néanmoins anticiper le recrutement.

 

Offre de volontariat CES à partir du 1er septembre 2020 (7 mois) – ACJNA

Offre de volontariat CES à partir du 1er septembre 2020 (7 mois) – ACJNA

L’Association des Communes Jumelées de Nouvelle-Aquitaine est à la recherche d’un.e volontaire européen.ne pour une mission de volontariat dans le cadre du Corps européen de solidarité. L’offre est à pourvoir à compter du 1er septembre 2020 et prendra fin le 31 mars 2021 (7 mois).
 
Sa mission portera principalement sur la promotion de la mobilité et des jumelages auprès des jeunes, des communes jumelées et des comités de jumelage en Nouvelle-Aquitaine.
 
Veuillez trouver ci-joint la fiche de poste en version française et anglaise.
 
Je vous remercie de bien vouloir diffuser l’information auprès de vos communes partenaires et/ou homologues.
 
L’ACJNA se tient à votre disposition pour toute information complémentaire.
 
 
N.B : les résultats de l’appel à projets n’ont pas encore été publiés, il est donc possible que le projet ne soit pas retenu. Nous préférons néanmoins anticiper le recrutement.

 

Programme « Travail chez le partenaire » de l’OFAJ

Programme « Travail chez le partenaire » de l’OFAJ

Depuis 2013, le programme « Travail chez le partenaire » permet un engagement de l’OFAJ pour 24 mois, pour soutenir deux postes successifs de 12 mois chacun. Cette possibilité est sous réserve de la validation annuelle du budget par le Conseil d’Administration de l’OFAJ. Ce dispositif doit vous permettre de mieux planifier vos activités et vos recrutements.

L’OFAJ attribue une subvention pour frais de salaire pour l’embauche d’un.e jeune du pays partenaire pour renforcer la coopération entre des institutions de France de l’Allemagne. Cela permet aux participantes et participants de faire partie d’un réseau et leur offre un véritable tremplin dans la vie professionnelle. Cliquez ici pour trouver la liste des postes à pourvoir en Allemagne ! N’hésitez pas à transmettre cette information à vos réseaux !

Les documents suivants devront parvenir à l’adresse parisienne de l’OFAJ :

  • Descriptif de poste
  • Questionnaire « critères »
  • Statut de l’association s’il s’agit d’une première demande
  • Demande sur papier libre (Précisez votre demande en fonction de vos besoins) :

Ø  12 mois pour un nouveau poste (mentionner la date à laquelle la personne prendra ses fonctions)

Ø  24 mois pour deux nouveaux postes consécutifs (mentionner la date à laquelle la personne prendra le 1er poste).

Pour des raisons financières, un chevauchement de postes ne peut être pris en charge par l’OFAJ.

Il est important de permettre l’accès au programme à de nouveaux demandeurs. L’OFAJ ne privilégie pas, dans le cadre du programme « Travail chez le partenaire », le financement d’activités continues reconduites d’année en année. La garantie d’un financement sur deux années est plus appropriée pour le financement de projets sur le court ou moyen terme.

L’OFAJ recommande de remplir la fiche « critères » de manière très précise car elle permet de procéder à la sélection des dossiers.

Une réponse vous sera communiquée (probablement fin décembre) dès que le Conseil d’Administration aura voté le budget de l’OFAJ. La date du Conseil n’est pas connue à ce jour.

En cas de réponse positive, vous voudrez bien adresser, à l’adresse parisienne de l’OFAJ, par voie postale uniquement, le formulaire « Demande de subvention – complément aux frais de salaire » avec les pièces nécessaires.

La procédure de planification dans le programme online ne s’applique pas au programme « Travail chez le partenaire ». Dès que le budget 2020 sera ouvert, les centrales utilisatrices d’Online pourront saisir, selon les cas, leur demande pour le poste en cours ou le nouveau poste.

Pour toute question, vous voudrez bien vous adresser à Noëlle Marceaux (marceaux@ofaj.org / tél. : 01 40 78 18 34).

X